Marion Solange-Malenfant JEU ECRITURE MISE EN SCENE PRESSE CONTACT

Jeu

IO GAZETTE / Publié le 09 juillet 2022 / Emma Delon

La poésie surgit parfois sans crier gare, jusque dans la noirceur de la cave dans laquelle Jasmine retrouve celui qui est rapidement passé de son amoureux 2.0 à son prédateur. La pièce s’achève dans une brutale incertitude et inscrit le spectacle dans une fragilité à double tranchant, mais précieuse.

> lire l'article

LA CROIX / Publié le 08 juillet 2022 / Claire Ferragu

Laurent Maindon signe une mise en scène épurée qui confère au texte de Catherine Benhamou une vigueur saisissante, porté humblement par la comédienne. Dans la profondeur de son regard se reflètent à la fois une forme de gravité et une candeur touchante. Sa colère et ses espoirs se côtoient, lui échappent parfois, mais la tiennent debout, chancelante mais vivante.

> lire l'article

SPECTACLES-SELECTION.COM / Publié le 06 juillet 2022

Son jeu est admirable de justesse et de tendresse et prouve, si besoin était, qu’une parole théâtrale dépouillée de tout inutile affect confère aux mots et aux gestes une puissance si convaincante.

> lire l'article

SUR LES PLANCHES / Publié le 02 juillet 2022 / Laurent Schteiner

L’absence de scénographie est compensée par un jeu de lumières fractales découpant le corps de la femme en morceaux. Car l’enjeu de cette pièce est davantage concentrée sur la place des femmes dans notre société, et plus particulièrement dans les cités où vivent des familles défavorisées. Ces cités ghettos interpellent par les lois implicites qui se font jour issues de traditions et de croyances religieuses. Le désœuvrement et l’absence d’un avenir concret pousse certains jeunes et notamment des jeunes filles à rêver à une existence pleine et entière. La vacuité qui les pousse vers une reconnaissance totale et sociétale les entrainent sur le chemin dangereux d’une radicalité qui, tapie dans l’ombre, attend son heure avec patience. Le parcours de Jasmine, racontée par son amie Imène, est devenu désormais banal répondant toujours au schéma classique d’enrôlement et de radicalisation.

> lire l'article

LE CANARD ENCHAÎNÉ / Publié le 29 juin 2022 / Mathieu Perez

Pas de langue des cités ici, ni de clichés sur la banlieue. Juste la voix sensible d’une jeune femme qui veut sauver sa copine.

> lire l'article

LES SOIRÉES DE PARIS / Publié le 29 juin 2022 / Isabelle Fauvel

Grand Prix de littérature dramatique 2020 Artcena, “Romance” de Catherine Benhamou dresse un poignant portrait d’une adolescente d’aujourd’hui. Coincée dans sa banlieue, en quête d’un avenir qu’elle aimerait pouvoir maîtriser, une jeune fille se voit prise au piège des relations entretenues sur les réseaux sociaux. Laurent Maindon, dont la compagnie s’est fait le chantre du répertoire contemporain, y voyant un moyen de mieux appréhender notre société et d’en chercher des clés de compréhension, a choisi de porter ce texte à la scène. On ne pouvait rêver meilleure rencontre. Ce seul en scène est, de plus, interprété par une jeune comédienne extrêmement talentueuse dont le nom est à retenir : Marion Solange-Malenfant.

> lire l'article

FROGGY’S DELIGHT / Publié le 26 juin 2022 / Nicolas Arnstam

Finement dirigée par Laurent Maindon, avec un air faussement naïf la comédienne interprète avec aisance et drôlerie l’amie gouailleuse qui, au fur et à mesure du récit fait basculer l’ensemble dans la gravité. Une plongée brute et sans concessions dans le malaise d’une jeunesse déboussolée qui ne parvient nulle part à obtenir de réponses à ses interrogations. Un texte fort et troublant porté à incandescence qui ne peut qu’interpeller chacun.

> lire l'article

BLOG CULTURE DU SNES-FSU / Publié le 24 juin 2022 / Micheline Rousselet

Imène s’adresse à nous, à la mère de Jasmine, à tous ceux qui l’ont connue, elle parle de la violence de notre société envers ces adolescents, des ravages des réseaux sociaux et des violences qui s’exercent sur les filles des cités.

> lire l'article

ARTS-CHIPELS / Publié le 24 juin 2022 / Sarah Franck

Si le propos de la pièce a déjà été maintes fois abordé aujourd’hui, ce qui frappe c’est la justesse du texte, qui ne sombre ni dans l’outrance ni dans la caricature. Une manière de dire qui devrait toucher les parents, destinataires revendiqués du spectacle, mais aussi les adolescents qui y trouveront une expression de leurs difficultés d’être exprimée dans leur langage.

> lire l'article

SORTIES À PARIS / Publié le 24 juin 2022 / Anne Revanne

Ce monologue poignant qu’Imène nous livre est interprété magistralement par Marion Solange-Malenfant. Son jeu, plus vrai que nature, à l’authenticité impressionnante procure une intense émotion.

> lire l'article

THÉÂTRE DU BLOG / Publié le 23 juin 2022 / Mireille Davidovici

La qualité de la pièce, la simplicité de la mise en scène et du jeu sont telles que les quelque éléments de décor nous ont paru superflus. Laurent Maindon, passionné des écritures contemporaines, fait confiance au texte et il y a dans ce monologue charnu, la clarté de l’adresse au public et les nécessaires moments de respiration. Lumineuse, Marion Solange-Malenfant entre sans affèterie dans la peau d’Imène. Elle a une diction parfaite et joue aussi bien qu’elle bouge dans les intermèdes musicaux. Cette romance d’aujourd’hui ne mène nulle part, comme dans la chanson de Michel Fugain mais la mièvrerie en moins. Un spectacle à découvrir à Paris ou en Avignon.

> lire l'article

THÉÂTRE(S) – LE MAGAZINE DE LA VIE THÉÂTRALE / Publié en juin 2022

Le Théâtre du Rictus dresse le portrait d’une jeunesse qui se cherche un avenir.

> lire l'article

HOTTELLO THÉÂTRE / Publié le 17 mars 2022 / Louis Juzot

Un moment de théâtre intime qui rejoint une réflexion plus large sur la nécessité de donner aux enfants des armes pour se défendre contre un monde de plus en plus dur, ses pièges et ses fausses réponses aux questions existentielles.

> lire l'article

Ecriture

LE COURRIER DE L'OUEST / Publié le 09 novembre 2023

[Un] spectacle [rythmé] d’une bonne dose de sueur, de cris, d’autodérision et d’humour. Ici, il est question de résilience – le phénix Serena s’est relevé mille fois : de blessures, de polémiques, de mépris… -, d’affirmation de soi (Clément finira par assumer son homosexualité) et de quête de voie et de voix, en l’occurrence le théâtre pour notre collégien inhibé.

> lire l'article

LE PICCOLO / Publié en janvier 2023 / Cyrille Planson

La figure de Serena Williams la star adulée, doit, ici, conduire à s’interroger sur la construction de l’identité, notamment quand un adolescent se découvre peu à peu homosexuel. Avec cette pièce écrite par l'autrice Marion Solange-Malenfant, Clément Pascaud [poursuit] son exploration des grandes mythologies contemporaines en s’attaquant cette fois-ci au sport.

> lire l'article

THÉÂTRE(S) – LE MAGAZINE DE LA VIE THÉÂTRALE / Publié en décembre 2022

Marion Solange-Malenfant va permettre de se dégager d'un récit trop personnel et de se rapprocher du côté "énigmatique" de la tenniswoman.

> lire l'article